Comment ressortir plus facilement dans les recherches sur les sites d’annonces?

Rédiger son annonce immobilière, c’est en quelque sorte faire le CV de votre bien : il convient donc de se creuser les méninges ! L’annonce doit être précise, concise et mettre en avant les atouts principaux que l’on ne verrait pas sur les photos. L’annonce (agrémentée de belles photos) permet aux internautes de se projeter et de savoir s’ils se positionnent ou non, sur la visite de ce bien. Petit florilège des bonnes pratiques et des erreurs à ne pas commettre…


1 ) On évite les fautes d’orthographe et abréviations :
On ne le dira jamais assez mais prenez le temps de bien rédiger et de relire votre annonce. Evitez les abréviations qui ne sont pas toujours comprises par les acquéreurs et les fautes d’orthographe. Pensez que lors d’une transaction entre particuliers, la confiance en la personne avec qui on fait affaire compte beaucoup. Evitez également les phrases du type « curieux et pas sérieux s’abstenir » qui pourraient rebuter les acquéreurs … Renvoyer une bonne image est primordial et ce dès la rédaction de l’annonce. Enverriez-vous une lettre de motivation mal rédigée et peu soignée à un employeur ?


2 ) On mentionne toutes les caractéristiques importantes :
Dites-vous bien une chose : plus il y a d’informations précises, mieux c’est. La plupart des caractéristiques de votre logement intéressent les acheteurs. La superficie, l’emplacement, le chauffage, la taxe foncière, la taxe d’habitation, les charges, la dimension de chaque pièce, l’exposition, le garage/parking, ascenseur, les travaux à prévoir, etc. Tous ces éléments sont absolument indispensables et doivent figurer sur une annonce immobilière.
N’oubliez pas que les acheteurs ne veulent pas perdre leur temps à envoyer des mails à chaque annonce consultée pour savoir s’il y a un ascenseur, un grenier, une cave, le type de chauffage, etc.


3 ) On utilise des mots clés :
Glissez des mots clés efficaces dans votre annonce immobilière, ceux-ci vous permettront de remonter lors des recherches des vendeurs. Certains mots sont primordiaux comme calme, grand, école, commerces, sans vis-à-vis, rez-de-jardin, etc… Tous les termes qui peuvent être recherchés par les internautes doivent être présents dans votre annonce : 10 minutes de la gare ou centre-ville. L’intérêt est d’apparaître dans la liste d’annonces proposée au vendeur à chaque fois qu’il tapera ces critères dans le moteur de recherche. N’hésitez pas non plus à mentionner la cible : « idéal jeune couple », « pour famille nombreuse », etc.


4 ) On structure son annonce :
Vous avez sans doute peur qu’après tous ces éléments, le rendu visuel soit un peu lourd et décourage bon nombre de visiteurs … et bien c’est faux ! Cependant, pour ne pas perdre les lecteurs, il convient de structurer logiquement votre annonce : aérer le tout en paragraphes. Commencez par une introduction qui reprend les éléments importants sous forme de résumé (exemple : beau T3, rez-de-jardin, quartier victor hugo). Décrivez ensuite chaque pièce avec leur prestations et caractéristiques). Commencez par exemple par l’entrée et le salon, et finissez par le garage, la cave et le jardin.


5 ) On dit la vérité, rien que la vérité :
C’est parfaitement humain, on a parfois tendance à « enjoliver » la vérité, ou à omettre certains éléments volontairement … Attention à la déception ! En effet, s’il y a un décalage entre l’annonce et ce que les acheteurs retrouvent lors de la visite alors il y aura une énorme déception et ces derniers resteront focalisés sur cette déception. Ne mettez en avant que les véritables points forts et ne cherchez pas à tout prix à déclencher des visites. Il en va de même pour les points « plus faibles » : si des travaux sont à prévoir, ou s’il n’y a pas d’ascenseur dans votre immeuble alors que vous êtes au 4 ème étage, cela ne sert à rien de le cacher : cela pourrait stopper la visite plus vite que prévu.

 


Vous l’avez compris, la rédaction de l’annonce est une étape primordiale. Prenez donc le temps de bien la rédiger et de la faire relire.
Pensez également que les acquéreurs consultent beaucoup d’annonces, essayez de vous démarquer du mieux possible.

yes Pour aller plus loin, consultez notre tuto : rédaction de l’annonce.